Palais Pitti et l’Oltrarno


Une visite guidée sur la rive gauche de l’Arno “Oltrarno” ou bien “Dilladarno” comme l’appellent les Florentins, permet une rencontre avec les aspects quotidiens et caractéristiques de la ville dans un quartier qui abrite depuis toujours les grandes familles comme le petit peuple. Encore aujourd’hui, on passe de la grandeur du Palais Pitti à des ruelles étroites ponctuées de boutiques artisanales et de marchés de quartier.

 

De Pitti à l’église du Carmine

Palazzo Pitti

Le cœur de l’Oltrarno est le Palais Pitti avec son jardin de Boboli où les collections des Médicis, des Lorena et des Savoia ornent les pièces du palais. Des peintures très célèbres, des fresques, des porcelaines, des bijoux et des costumes étonnent encore aujourd’hui celui qui traverse ses salles.

Le jardin Boboli est un des exemples les plus significatifs du jardin à l’italienne et au printemps, il offre un régal de floraison et une vue époustouflante.

 

La Galerie Palatine

 

Galleria-Palatina

La Galerie Palatine du palais Pitti détient la collection de peintures née de la collection des Médicis qui s’est agrandie au cours des siècles suivants. Le goût raffiné des grands ducs et des princes de Médicis a porté à privilégier la peinture des XVI et XVI et XVIIèmes siècles. Dans les somptueuses salles du palais qui sont déjà en soi des chefs-d’oeuvre de la décoration baroque, entre les fresques et les bas-reliefs sont exposées les œuvres fondamentales du Caravage, du Titien, d’Andrea del Sarto, de Giorgione et de Rubens.

Le cœur de la galerie est constitué des onze chefs-d’œuvre de Raphaël: de la petite “Vision d’Ezéchiel” à la somptueuse “Madone au baldaquin” en passant par la très aimée “Vierge à la chaise”, on parcourt la parabole créatrice de cet artiste.

 

Nous poursuivons la découverte du quartier en nous dirigeant vers la place Santo Spirito qu’un marché anime tous les matins et où se dresse l’église projetée par Filippo Brunelleschi, un écrin de trésors avec ses 37 chapelles! En quelques pas, nous arrivons à l’église du Carmine, à la chapelle Brancacci où nous pouvons admirer les émouvantes fresques de Masaccio et de Masolino. Cette chapelle est considérée comme le véritable lieu de naissance de la peinture de la Renaissance.

 

 


«